Bibliothèque

Les piliers de la Terre de Ken Follett – Par Kakou, chat fouineur

Aujourd’hui, mon chat Akatek partage son avis sur sa dernière lecture.

Les piliers de la Terre. Page 777

Je viens de m’avaler « Les piliers de la Terre ».

Et j’ai du mérite, parce que c’est quand-même une sacrée brique de plus de mille pages.

Je pourrais faire de l’esprit et vous dire que c’est justement avec ce genre de brique que l’on a bâti les cathédrales mais cela sous-entendrait que je n’ai rien appris de technique pendant ma lecture, ce qui est loin d’être le cas. Parlez-moi de voûtes en plein ceintre, de transepts, de nefs et de choeurs et j’ai l’impression d’avoir été propulsé soit au cours de Madame Epineuse, en début d’après-midi, en pleine digestion, avec rideaux tirés pour les diapos et la petite sieste qui se profile à l’horizon, soit à une promenade en famille, quand ma tante Annette s’exclame : « Allons visiter cette cathédrale d’influence gothique » au moment où tout le monde rêve d’une petite mousse bien fraiche en terrasse.

Certes, Ken nous parle un peu d’architecture et, de ce point de vue-là, il n’échappe pas à la règle : il me fait bailler à m’en décrocher la mâchoire.

Mais l’essentiel de son propos n’est pas là. J’irais même jusqu’à dire que celui qui s’en bat les steaks des cathédrales peut trouver son bonheur dans cette saga. Car c’est une immersion – que dis-je – une plongée dans le Moyen-Age qu’il nous propose ici.

Ne pensant pas au départ être spécialement attiré par cette époque de l’Histoire, je me suis découvert, au fil des pages, une passion pour celle-ci. J’ai reniflé, tel un chat de gouttière, les odeurs dans les ruelles. J’ai observé les costumes, me suis remémoré les us et coutumes, jusqu’à l’organisation de la société.

Je ne vous fais toujours pas rêver ?

Alors j’évoquerai les caractères bien trempés, les personnages hauts en couleur, la grandeur d’âme, la noirceur tapie au creux des Grands Méchants, les femmes de poigne qui ne se la laissent pas raconter, les exploits, les rebondissements, suspense et dénouement.

En bref, une immense épopée qui se laisse dévorer, même par moi qui, comme je suis un chat lent, lit tout doucement.

3 réflexions au sujet de “Les piliers de la Terre de Ken Follett – Par Kakou, chat fouineur”

  1. J’ai reconnu Madame Epineuse ! C’est pas gentil de se moquer, parce que sous ses vêtements de vieille hippie passée de mode se cachait une vraie historienne médiéviste, on trouve encore la trace de son mémoire dans le catalogue des bibliothèques de l’UCL.

    Par contre moi j’ai lu Ken et sa cathédrale en rhéto, ce qui nous amène à la fin du 20e siècle. J’ai le souvenir d’une saga médiévale passionnante si on ose se plonger entièrement dedans. Avec des soucis de traduction : Maud et Stephen qui se disputent la couronne d’Angleterre sont appelés Mathilde et Etienne de notre côté de la Manche. Il ne viendrait à personne l’idée d’appeler Guillaume le Conquérant William dans un livre en français, mais pourtant on appelle le certes moins célèbre Etienne de Blois Stephen sans que ça ne choque personne…

  2. J’adorais Madame Epineuse. Je suis même allée chez elle raconter des histoires à ses filles et elle a supervisé mon mémoire. Et maintenant que je suis en histoire de l’art à l’académie, je me rends compte que je connais beaucoup de choses grâce à elle. Mais je suis plus « impressionnisme » que « voûte en plein ceintre » 😉

  3. Et forcément, comme la vie est mal faite, les impressionnistes ont fait assez peu de voutes en plein ceintre…
    Si tu croises ton cousin Hugo (un jour de post-confinement encore hypothétique), tu peux lui parler des hasards heureux de l’escarpolette, il a sans doute dû rester fan malgré les années écoulées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s