Journal de confinement

Prozac et luminettes

En ce moment même, je devrais être installée à une terrasse grecque, en train de boire de l’ouzo et de manger le calmar que j’ai tué à mains nues.

C’est le troisième voyage que je dois annuler cette année.

Ce n’est pas grave.

La Belgique, c’est bien aussi.

1 réflexion au sujet de “Prozac et luminettes”

  1. Moi en 2020 j’avais prévu d’organiser le rêve de ma vie en m’organisant un voyage au Turkménistan pour 2021. J’hésite encore entre défier les lois de la nature ou reporter aux calendes d’où tu sais…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s