Célibat

Les téléfilms de Noël Versus la Vraie Vie

Difficile d’y échapper car ils sont sur toutes les chaînes : voici que la saison des téléfilms de Noël bat son plein. Que celui ou celle qui n’a jamais regardé ce genre de programme en plein milieu d’une après-midi pluvieuse me jette la première pierre.

Mais ne t’y méprends pas : même s’ils nous prodiguent un peu d’espoir, ils sont loin de refléter la réalité. 

Dans les téléfilms de Noël, l’héroïne porte toujours un prénom mièvre. Du genre Cristal. De préférence avec un “y”. Crystal est blonde, mince, elle a les joues roses, elle se fait des boucles au fer à friser chaque matin (où trouves-tu le temps de faire ce genre de choses, Crystal ?) et elle porte des pulls roses en angora. 

Dans la vraie vie, il se peut que tu te prénommes Jennyfer et il y a beaucoup de chances pour que tu sois trop grosse, que tu aies des cheveux blancs, des cernes sous les yeux et que tu portes des vêtements amples. 

Crystal est célibataire et ça, c’est à peu près la seule chose que tu aies en commun avec elle. Mais il va sans dire que là où elle a privilégié sa carrière à ses amours, toi, tu es juste jugée louche, jetée au ban de la société. 

L’horloge biologique de Crystal commence seulement à la tarauder alors que ta date de péremption est carrément dépassée depuis belle lurette. 

Un jour, Candy, la sœur jumelle de Crystal, fait comprendre à celle-ci qu’à force de rentrer si tard du bureau, elle est peut-être passée à côté d’une valeur essentielle, à savoir l’amour à partager autour d’un grand plateau de sushis. Et justement, Candy pense que Crystal pourrait couler des jours heureux auprès de Brad, son associé au cabinet de vétérinaire. Elle propose à Crystal d’échanger leurs vies. Crystal fera semblant de soigner des dalmatiens auprès de Brad pendant que Candy louera des films sur Smart TV dans une villa ultramoderne. 

Dans la vraie vie, tu n’as pas de sœur jumelle bien intentionnée. Ta soeur essaye juste de te présenter Michel, un représentant qui vend des atlas au porte à porte en te piégeant dans un bar mal famé. Michel t’offre une pression en reluquant sans arrêt dans ton décolleté. 

Dans les téléfilms de Noël, Brad décide d’emmener Crystal à la patinoire et elle est tout sourire, alors que dans la vraie vie, tu maudis celui qui décide de t’emmener à la patinoire. Il fait froid, tu as les joues rouges, la goutte au nez, et tu te fais bousculer par des sales gamins alors que tu tiens déjà à peine sur tes jambes. 

Si Crystal chancelle, Brad la ratrappe dans ses bras. Toi, si tu te vautres, tu écrases Michel de tout ton poids.

Dans les téléfilms de Noël, Brad propose à Crystal d’aller manger des cupcakes dans un salon de thé après leur incartade à la patinoire. Ils trempent des marshmallows dans leur tasse de chocolat chaud en se regardant langoureusement. 

Dans la vraie vie, il va falloir qu’on m’explique le délire avec les cupcakes. C’est un quatre quarts tout sec sur lequel on tape des colorants roses et des paillettes. C’est immonde ce truc. Et si tu te mettais à balancer des marshmallows dans du chocolat chaud, aucun doute que ton insuline se mettrait tellement à monter en flèche qu’il faudrait appeler le Smur. 

Brad est veuf. C’est bien, un veuf. Il a été marié, donc il n’a pas de problèmes d’engagement, ce n’est pas de sa faute si sa femme est morte, et sa souffrance le rend d’autant plus craquant.

Michel, quant à lui, est resté sur le carreau car il a des soucis d’engagement. En fait, il préfère jouer à la console en bouffant des Chipitos.

Brad-le-veuf a des enfants. Des enfants charmants. Une fille gentille qui a des tresses et un garçon très poli un peu triste depuis le départ de sa maman. 

Michel a cinq enfants bruyants qui te font un pied de nez dès que leur père a le dos tourné, et qui te disent : “T’as rien à me dire, t’es pas ma mère” en claquant les portes. 

Dans les téléfilms de Noël, Crystal et Brad finissent par adopter un des dalmatiens. Il garde le nœud d’emballage qu’on lui a mis autour du cou, il obéit au doigt et à l’œil et il est gentil avec les enfants. 

Dans la vraie vie, le chien de Michel est censé être blanc mais, à force de s’être roulé dedans, il ressemble à une grande bouse de vache, sans parler de l’odeur pestilentielle qu’il dégage. Et si tu essayes de lui mettre du ruban autour du cou, il se roule sur le tapis, faisant tomber la table basse du salon sur laquelle se trouvaient des verres. 

Tout ça pour te dire que dans ce monde là, tout est différent. Et puis, le pire du pire, c’est que, dans les téléfilms de Noël, l’histoire se termine toujours bien, contrairement à la vraie vie, qui se termine mal (la mort) et sans balade en calèche. 

10 réflexions au sujet de “Les téléfilms de Noël Versus la Vraie Vie”

  1. j’adore ton analyse (parfaite!) des téléfilms de noël mais comme toi (je suppose?) j’adore les regarder blottie sous ma couette en mangeant du chocolat 😉

  2. J’aime bien aussi même si je suis souvent déçue par le roulage de pelle de la fin entre Brady et Crystal. Je trouve que ça manque de pep’s, le dernier que j’ai regardé (un remix de Cendrillon), ils se sont même cachés pour le final. Ma frustration était à son comble !

  3. non mais pourquoi je n’ai pas eu de mail pour m’avertir de cette véritable perle bloguesque ?
    et ensuite, où déniches-tu toutes ces photos ultra-glamour ?
    est-ce que Brad a fini par emballer Crystal (dans des draps de soie) et tant d’autres brûlantes questions

  4. Merci pour cette tranche de rire !
    Cela dit, deux questions se posent :
    – que sont devenus Courtney et Derek ?
    – quel genre de traumatisme as-tu vécu vers 8 ans dans un salon de thé ?

    Sinon je me lève moi-même à 5h20 pour aller à Bruxelles et je partage mon train avec deux soeurs qui font pareil. Mais comme elles travaillent déjà au même endroit, ça limite les possibilités d’échange…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s