Une réflexion sur “Bilingue

  1. Ha mais ce genre d’incompréhensions linguistiques existe aussi en français : je me souviens encore de ce grand moment de rigolade vécu à la fin du 20e siècle à Namur (peut-être à l’époque de la sortie de Matrix au cinéma ?) où une amie avait demandé sérieusement à un honnête commerçant de pitta de la rue des Fripiers à Namur si la sauce piquante piquait.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.