Les joies du camping : monter la tente

Comme vous le savez déjà, je viens d’une grande lignée de campeurs.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours passé mes vacances sous une tente.

Notre tente, issue d’un héritage familial clairement communiste, suscitait nombre de réactions d’une virulente jalousie car quelque peu vintage.

Bien entendu, il était hors de question de s’en séparer, car elle était « flambant neuve », et ce ne sont pas les quelques points de couture donnés par-ci par-là qui allaient dire l’inverse.

camping2

C’est vrai qu’elle était un peu rafistolée, notre Spatz, mais elle faisait partie de la famille au même titre que les objets qui y étaient associés et, dans les campings, nous ne passions pas inaperçus puisque nous étions la seule famille qui dormions encore dans ces vestiges d’une autre époque.

Mon beau-père, surnommé « le bulgare » par ses amis (justement à cause de son côté rétro (comprenez : sens de la mode lui étant propre, rafistolages en tous genres)) , avait fait du camping une véritable philosophie de vie.

Lire la suite

Je ne suis pas rendue

Aujourd’hui, à la bibliothèque, nous avions tous pour mission de remplir nos demandes de congés pour l’été afin d’organiser au mieux le service.

transat

J’ai demandé à Sophie : « Dis, ça ne t’embête pas si je prends la semaine complète au moment où je partirai à Stockholm avec mes sœurs ? »

« Ah bon ?! Tu pars à Stockholm ? » me dit-elle.

J’étais étonnée de son étonnement parce que ça fait 32 fois que je la nargue avec mes vacances, elle, la grande fan des Royaumes du Nord.

Et elle ajoute « En plus de Copenhague et de l’Islande ?! »

« Ah mais tu as raison, je me trompe : je pars à Copenhague, c’est vrai ! Pfff… Je me suis trompée, regarde : j‘ai noté Stockholm dans mon agenda ! »

agenda

Là, elle a pris un air inquiet et elle a déclaré tout de go : « Bon. Ecoute bien mon conseil. Quand tu seras à l’aéroport, surtout, ne regarde pas les panneaux de signalisation. SUIS TES SŒURS, tu m’entends ? Ne les lâche pas d’une semelle, ok ? Et pense « sirène », PAS « boulettes de renne ». Tu verras, tout ira bien« .

Et elle s’est replongée dans son ouvrage pendant que je raturais mon agenda afin d’être plus précise quant à la dénomination de ma destination de vacances.

agenda2

Allez, ça va aller.

arielle