Le dark lagoon

Ce petit article date de ce printemps mais j’avais oublié de publier. Je m’empresse de réparer cette erreur.

Vous souvenez-vous que nous avons démonté l’étang du jardin de Mère ?

Sachez seulement que si nous détruisons un Empire, c’est pour mieux le reconstruire.

bricolegirls

Eh bien, figurez-vous que j’ai quelques petites anecdotes à vous relater à ce propos :

Catherine-ma-deuxième-maman est venue aider Mère à mettre les bords « de niveau », comme on dit chez nous.

Du haut de son jardin, Alain-le-voisin les observait et il leur a proposé de leur prêter un outil de géomètre. Elles ont accepté. Quand Mère a demandé à Catherine « Tu sais utiliser ça ? », elle lui a répondu « Non, mais je devrais réussir à comprendre comment ça fonctionne ».

Et, de fait, elle est parvenue à l’utiliser.

tourdepise.jpg

Je ne comprends pas pourquoi les gens se tuent à suivre des formations de géomètre alors que c’est si simple.

trait

La bâche pesait environ cent kilos alors la famille Peers entière a dû s’y coller lors d’une réunion familiale.

Lorsque j’ai demandé à Marianne ce qu’elle pensait de la bâche, elle a répondu : « J’aime bien la couleur ». Un peu comme s’il y avait moyen de la trouver en rose.

trait

Quand je suis arrivée une après-midi, j’ai trouvé Mathilde, les pieds dans l’eau, en train de déplacer d’immenses cailloux qui avaient l’air de peser le poids d’un cheval mort.

On aurait un peu dit des travaux forcés mais elle avait l’air content, elle en profitait pour parfaire son bronzage.

On s’est souvenues que quand elles étaient petites, lors du remplissage du premier étang, mes sœurs avaient emporté leurs bouées et s’étaient baignées dedans.

Il faisait si chaud que, bien entendu, ça nous a donné envie de réitérer l’expérience.

On s’est donc immergées dans le Dark Lagoon.

On a nagé avec les salamandres qui n’avaient pas l’air le moins du monde perturbées par nos simagrées.

trait

Mère a ajouté un résident permanent : Boubou.

trait

Ensuite, pour tenir compagnie à Boubou, Mère est partie acheter 15 poissons rouges.

Elle les a lâchés dans l’étang où ils se sont ébroués allègrement, frétillants comme des gardons.

Le lendemain matin, tous les poissons avaient disparu.

Jason Bourne était revenu. Et il s’était fait un resto gastro du feu de l’enfer.

héron

Jason Bourne, le retour

Mère était désolée, mais moi j’avoue que j’ai un peu ricané.

trait

Le surlendemain, Mère est revenue du fond du jardin en courant dans ses bottes en caoutchouc. Les bras en l’air, elle s’écriait : « Les poissons ont ressuscité !!! C’est un miracle !!! »

Et de fait, les 15 poissons rouges étaient étrangement revenus à la vie.

multiplication des pains

Je peux aussi le faire avec du pain, si je veux.

trait

La semaine suivante, voyant que les poissons-zombies étaient toujours en vie et plein d’allégresse, Mathilde est revenue (cnfr Jacques Brel) avec un grand sachet contenant beaucoup d’eau et… un grand koï.

Petite Beauté l’a inspecté sous toutes les coutures, visiblement intriguée, mais, magnanime, elle a décidé de le laisser en vie et en un morceau.

poissonchat3.gif

On est donc allées conduire Jean-Marie Chan (le frère de Jackie) jusqu’à son nouvel habitat.

C’est ainsi que vivent maintenant, en parfaite harmonie Boubou, Jean-Marie et les poissons rouges.

darklagoon

Alors ? Elle est pas belle, la vie ?

 

Un dur labeur

Vous souvenez-vous de ce que vous avez fait jeudi passé ?

Mais siiii !

C’était un jour férié et, comme pour tout bon jour férié qui se respecte, vous vous êtes levée à une heure indécente, puis vous vous êtes allongée sur un transat et, les doigts de pieds en éventail, vous avez siroté du vin blanc en regardant l’Homme cuire un bon steak sur la grille du barbecue.

Saintes-Glaces

MOI PAS.

Parce que Mère avait d’autres projets pour nous.

travail-esclave.jpg

Dans les champs de coton

Lire la suite

Saintes Glaces

On a beau me charrier en me disant que je n’y connais rien en jardinage, je sais quand-même qu’en ce moment, ce sont les Saintes-Glaces.

Ceci dit, quand je suis allée vérifier l’orthographe, j’ai compris que j’avais toujours cru qu’on disait « Saintes Glaces » alors qu’en fait il s’agit des « Saints de glace ». Ce qui prouve que j’ai toujours eu une banane dans l’oreille et, du coup, mon gag tombe un peu à l’eau.

Mais soit.

Je persévère.

saintesglaces

Comment voyager avec un sapin

« Avez-vous déjà voyagé avec un sapin ? »

Cette question, pouvant paraître au premier abord absurde, n’en reste pas moins une question, et, si je vous la pose, c’est que cela m’est arrivé pas plus tard qu’hier.

Mon ami Gaétan (mais vous pouvez l’appeler Jean-Claude) a eu la soudaine envie de ramener un souvenir de notre petite escapade française.

Certains ramènent une boule à neige, un porte-clés, un timbre ou de la bouffe.

Jean-Claude, lui, a flashé sur un pin.

Mais pas n’importe quel pin, non.

Un pin qui n’existe pas du tout en Belgique (mon œil en parachute) et qu’il a fallu ramener en voiture, sur le siège arrière, c’est-à-dire juste à côté de moi.

C’est donc dans ce contexte que j’ai voyagé plus de six heures d’affilée aux côtés d’Etienne le sapin.

20140714_134404

Heureusement, Etienne est de bonne compagnie.

  • Il ne perd pas ses épines (je dois bien avouer ma crainte de me voir transformée en « Gaston sapin » à l’issue du trajet)
  • Il ne souffre pas du mal des transports.
  • Il n’a même pas demandé à se soulager la vessie sur une aire d’autoroute.

Gaston sapin

Par contre, il a explosé notre budget « Flunch » en demandant du dessert après avoir ingurgité son vol-au-vent avec frites.

Mais nul n’est parfait en ce bas monde et je ne voudrais surtout pas avoir l’air de jeter la pierre à ce brave Etienne.

20140714_134425

De la mithridatisation par les plantes vertes

Rassurez-vous. Si j’emploie un mot d’un registre aussi soutenu que « mithridatisation », c’est sciemment. Loin de moi l’envie de vous en boucher un coin grâce à ma grande maîtrise de la langue française.

Félicitations pour votre entrée à l’Académie Française,  Nathalie Veille-au-grain

Si j’utilise ce mot, c’est que c’est lui qui reflète le mieux l’opération que mes collègues tentent depuis plusieurs années d’effectuer sur moi en ma parlant de plantes vertes, de légumes et de potagers.

Tu as vu, la belle tomate ?

Si vous ignorez ce que ce mot signifie, (ce qui était mon cas il y a quelques semaines encore, ne soyez point honteux), je vais commencer par vous l’expliquer afin que vous puissiez compatir à mon insondable souffrance morale.

Mithridate était un roi grec assez connu, mais vous ne pouvez pas vraiment vous en souvenir car il naquit dans les environs de 132 avant JC (Jésus-Christ, hein, pas Jean-Claude), donc autant dire jadis ou naguère.

Alors qu’il était adolescent et que son principal souci était de dissimuler ses boutons d’acné, un drame va bouleverser son existence : son père se fait assassiner. Et pas par n’importe qui. Je vous le donne en mille : par sa propre mère (mais pas en personne, disons plutôt qu’elle fait faire le sale boulot à quelqu’un).

Avouez que point de vue ambiance familiale, on a connu plus feng-shui.

Mais ce n’est pas tout, car il comprend très vite que sa mère, avide de pouvoir, rêve de voir périr le fruit de ses entrailles, son petit Mithridate adoré (les ravages de la dépression post-partum ? (Peut-être que le choix du prénom de son fils aurait déjà dû nous mettre la puce à l’oreille)).

Les journées de Mithridate ne sont donc pas sans risques. Un jour, on essaye de le faire tomber de cheval et le lendemain, on lui sert une soupe au goût chelou, genre arsenic ou mort-aux-rats.

poison alice
poison1
Bois ça, Mitri. ca va te requinquer après ta chute de cheval

Craignant pour sa vie, le jeune Mithridate veut acquérir une connaissance parfaite des poisons et de leurs antidotes.

Il pousse même le bouchon un peu plus loin (et c’est là que son histoire nous intéresse) car il décide d’en absorber en doses homéopathiques afin d’y habituer son corps et de mieux s’en préserver. Il s’immunise donc contre le danger qui le guette.

poison3
Ne force pas la dose, gamin

Avouez que la démarche est assez risquée, quand on sait combien d’heures d’agonie vivra Madame Bovary qui a décidé que sa vie était d’un mortel ennui (mortel, vous avez suivi ?).

madame-bovarys-death.jpg

C’est de son histoire que nous vient le terme « mithridatisation ».

Voilà pour le principe. Mais par extension, l’expression s’utilise parfois pour d’autres intoxications, idéologiques par exemple. Et c’est précisément à ce cas de figure là que je veux en arriver.

Vous savez que mes collègues sont tous sans exception férus de plantes, de fruits, de légumes, de jardins, contrairement à moi.


Il parait que je ne perçois pas les nuances existant entre une hirondelle et un putois, que je sais seulement qu’il y a parmi eux un truc qui vole et un machin qui pue.

Vous savez a contrario que pour moi, les plantes s’appellent des trucs verts et les animaux  des trucs bruns.

pot-de-fleurs-i-will-survive.73053
CLASSEMENT+HIÉRARCHIQUE.jpg

Je n’ai jamais compris pourquoi l’on donnait un nom aux espèces. Je trouve que c’est typiquement l’exemple de l’Etre Humain qui veut faire régner se suprématie sur les règnes végétal et animal, l’exemple type de notre soi-disant Toute-Puissance.

classification_phylo

Un caillou a-t-il besoin de savoir qu’il s’appelle Quartz blanc ? S’appelle-t-il vraiment de la sorte ? Qui le lui a demandé ? Un être humain qui comprend le langage des cailloux ? Cela m’étonnerait, voyez-vous.

Et si quartz blanc s’appelait en réalité Pierre mais que l’être humain qui l’avait interrogé avait trafiqué les données en renommant Pierre « Quartz blanc » pour que Pierre ne souffre pas de railleries du genre « Han han t’es un caillou et tu t’appelles Pierre ?! »

cailloux.jpg

Trop drôle

Pour en revenir à nos moutons, je crois que mes collègues essayent de mithridatiser mon esprit en venant chaque jour me parler un peu de botanique. Comme ça, l’air de rien, en passant, sans avoir l’air d’y toucher.

Heureusement, je suis très clairvoyante et j’ai pu démasquer leur stratégie.

Je ne leur dis rien, pour ne pas qu’ils se doutent que je les ai percés à jour, et je continuerai à confondre fougère et pousse de bambou.

C’est qu’il n’est pas question qu’ils inoculent mon esprit avec leur poison, voyez-vous.