Célibat

Un vendredi soir sur la Terre

Je ne voudrais pas jouer ma Bridget Jones, mais il est vrai que parfois, un fossé se creuse entre les amies "en couple et fières de l'être" et les "célibataires au bout du rouleau". Bridget-Jones-Diary-Mad-About-The-Boy-05282013-lead01

Là, par exemple, je suis bien au bout du roll. J'ai même touché le carton.

Ce fossé se fonde sur un immense malentendu. Il se creuse sur base de ce que j'appellerais "la vie fantasmée". Et ce fossé se creuse surtout le vendredi soir. (suite…)

Par Nathaliochka, il y a
Célibat

La banalisation des relations humaines

Il y a quelques années, voyant qu’avec les hommes je prenais des râteaux en série, cultivant de la sorte un célibat fort inquiétant, je suis allée voir une psy. Contre toute attente, elle ne m’a pas prescrit des petites boules roses, mais m’a prodigué quelques conseils qui me servent toujours à Lire la suite…

Par Nathaliochka, il y a
Célibat

(Tenter de) sortir du célibat

Tout célibataire bien armé dans la vie se doit de connaître (et d’appliquer) ce que je nomme communément le P.E.H. (Plan d’Elargissement d’Horizon). A l’ère où employer des acronymes est devenu monnaie courante, avouez que s’adonner à un « PEH », ça claque, ça envoie du bois et cette appellation a tout à Lire la suite…

Par Nathaliochka, il y a
Célibat

La théorie des poils

Comme promis, je vous donnerai, tout au long de cette saga de l'été, quelques conseils de drague et de séduction. Ayant atteint le chiffre record de 35 années de célibat, je pense être LA personne la plus à même de vous conseiller. (suite…)

Par Nathaliochka, il y a
Célibat

Tupperware Versus Upperware

Quelle ne fut pas la surprise de mes collègues quand je leur ai annoncé de but en blanc : « Ce soir, je me rends à une démonstration Tupperware ». Il y eut mâchoires tombantes, Il y eut rires, il y eut sarcasmes, il y eut grand remou. Parce qu’apparemment, je Lire la suite…

Par Nathaliochka, il y a
Célibat

C’est pas gai

Ce jour là, j’apprends que le mec qui me plait est homo. Comme c’est la quatrième fois dans l’existence que ça m’arrive (je dois avoir le gaydar défectueux), ça commence à faire beaucoup alors je me mets à pleurer ma misère à l’arrière de la voiture que Nel et Sébastien conduisent. Insensibles Lire la suite…

Par Nathaliochka, il y a