Home sweet home

Comme un boomerang

J'ai oublié de vous dire quelque chose d'important. Enfin, disons que je l'ai volontairement omis de vous en parler, pour des raisons qui tombent sous le sens. Et pourtant, ce changement dans ma vie est un changement de taille et je ne peux plus le passer sous silence. (suite…)

Par Nathaliochka, il y a
Home sweet home

Faire le sapin

Une sœur qui tient à ce qu'il y ait un sapin dans le salon, une mère atteinte du syndrome de Gilles de la Tourette et un chaton qui découvre les paillettes, je crois que cette année, tous les ingrédients sont rassemblés pour que je vous concocte une petite rubrique "Magie de Noël". (suite…)

Par Nathaliochka, il y a
Home sweet home

Sur la simplicité involontaire

Avec notre société de consommation, la simplicité volontaire a assurément de beaux jours devant elle. Mais je sens qu’avec les problèmes techniques en série que je viens de me coltiner (et encore, j’ai oublié de vous dire que ma chasse d’eau coulait et que pour pouvoir la réparer j’ai dû suivre Lire la suite…

Par Nathaliochka, il y a
Home sweet home

Gangs de goumiches

C'était un dimanche soir habituel au 60, rue des fonds-de-bouteilles. Par dimanche soir habituel, comprenez que Caro, Steph et moi-même étions vautrées sur le canapé, parées de nos plus belles tenues d'intérieur. Nous buvions du gin-lavande et grignotions des cookies tout en regardant "Accouchements miraculeux" sur AB3. chiencocoon chiencocoon2

"La péridurale se passe nickel"

Caro et Steph essayaient de me forcer à me lever pour que j'aille leur acheter de la crème glacée quand un cri a retenti dans la nuit. (suite…)

Par Nathaliochka, il y a
Home sweet home

D’habitude, le premier mars

Ce matin, en versant un chouïa supplémentaire de lait sur mes céréales déjà ramollies, j'ai  regardé d'un œil distrait le calendrier chinois accroché au mur. Il indiquait que nous étions le premier mars. Waw, me suis-je dit. Nous sommes le premier mars. D'habitude, le premier mars, je déménage. déménage

"Bye, bye, Ancienne-Vie"

(suite…)

Par Nathaliochka, il y a
Home sweet home

Hiver 1 – Nathaliochka 0

Hier, j’étais fière. Parce que je pensais avoir fait la nique à Monsieur Hiver. « Je te fuck profond, mon grand » D’abord, j’ai évité les embouteillages qui immobilisaient la ville grâce à des entourloupes que seul un grand cerveau peut élaborer. Arrivée à la piscine, j’ai eu l’impression d’être la seule Lire la suite…

Par Nathaliochka, il y a
Home sweet home

La malédiction des voisins

Cela va maintenant faire trois ans que je travaille à la bibliothèque de Namur-city. En trois ans, j'ai déménagé trois fois. Du coup, certaines de mes collègues me trouvent inconstante. Ce que je réfute haut et fort. Il me semble au contraire que je fais preuve d'une grande constance : je déménage chaque premier mars. C'est simple à retenir, facile, efficace. Mes amis et ma famille peuvent bloquer cette date dans leur agenda. Ils ne sont jamais pris au dépourvu. Quand on leur demande ce qu'ils font le premier mars, ils peuvent répondre "J'aide Nathaliochka à monter son piano à queue au troisième étage d'un immeuble sans ascenseur". (suite…)

Par Nathaliochka, il y a