La cute agression

Hier, je vous avouais que je suis devenue une folle aux animaux.

roi

Maintenant qu’un tabou a été levé entre nous, je peux y aller crescendo et vous avouer que mon cas est encore pire que ce que j’ai osé vous dépeindre.

Un jour, j’ai expliqué à Adèle que son chaton était tellement mignon que j’avais envie de lui faire du mal.

jack

Même si cela peut sembler étrange, il parait que vouloir faire du mal à quelque chose de mignon est assez répandu.

D’ailleurs, lorsque nous étions enfants, Caro voulait tout le temps me pincer ou me mordre tant ma beauté était insoutenable (elle l’est toujours).

 

bagarre.jpg

Adèle, qui connait toujours un tas d’informations inutiles, m’a répondu que ce phénomène portait un nom.

Comme elle ne se souvenait plus du terme, nous avons fait une recherche internet et sommes tombées sur un article relatif à la cute agression.

Le principe est simple : Lorsque l’on est en contact avec quelque chose d’extrêmement mignon, notre cerveau, débordé par tant d’émotions positives, déphase un peu et nous fait basculer dans l’agressivité (je simplifie un tant soit peu).

D’éminents spécialistes se sont penchés sur la question et ont interrogé un panel de 109 personnes (c’est quoi ce chiffre what the fuck ?). Ils les ont installé devant des photos de bébés, de chatons et de koalas et leur ont donné du papier bulles.

papier-bulle.jpg

(Ne me remerciez pas, je n’ai aucun mérite. Chez moi c’est un don de trouver des images trop chelou)

Eh bien, croyez-le ou non, mais plus les personnes étaient installées devant des êtres mignons, plus elles éclataient de nombreuses bulles.

Après, vous me direz, la mignonitude, c’est relatif. Perso je ne m’extasierai jamais devant un bébé. Par contre, un raton laveur, ça le fait bien.

ratonlaveurok.gif

Tout cela nous a donné une envie folle d’être créatives et maintenant, chaque fois qu’il nous prend une crise de folie-pro-chaton et que nos voix montent dans les aigus quand on croise Kodak, on essaye de trouver une belle phrase.

Par exemple :

  • Il est tellement mignon que j’ai envie de lui arracher les pattes
  • Il est si beau que je lui brûlerais bien les moustaches
  • Toute cette splendeur, ça me donne envie de brandir une tronçonneuse.

massacre.jpg

Je voudrais ajouter qu’alors que j’étais en train de rédiger cet article en mangeant du fromage blanc, le petit Kodak a demandé à ce que je le hisse sur le canapé. C’est bizarre, mais ce chat ne sait pas sauter. Donc il miaule chaque fois qu’il a besoin qu’on le hisse en hauteur. Aussitôt installé sur l’accoudoir, il a précipité sa patte dans mon bol de dessert. Ensuite il s’est mis à marcher sur le clavier de mon ordinateur, ce qui a fait défiler ma recherche de photos. Sa petite patte s’est arrêtée sur l’image qui va suivre et qui résumé absolument tout mon propos.

J’ai crié au génie et frappant dans les mains, ce qui a fait relever la tête d’Adèle qui était plongée dans une série. Je lui ai dit : « Ton chaton est un génie ». Et elle m’a répondu « Je sais. D’ailleurs, ça me donne envie de le saigner à blanc ».

cuteagression

 

 

2 commentaires sur “La cute agression

Ajouter un commentaire

  1. Oh ça alors… Je ne me souvenais pas du tout que c’est ce qui se passe à la fin. C’est en effet on ne peut plus logique !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :