Islande

Jour 8. Jokulsarlon

Ce matin, j’ai eu 38 ans.

Je me suis levée et « pouf », c’était fait. Un peu plus âgée que la veille.

J’ai mangé deux tartines de Nutella pour fêter ça, et puis nous nous sommes dirigées vers le glacier de Jokulsarlon.

Un trajet sublime, difficile à photographier car nous roulions et l’immensité ne rentrait pas dans mon petit téléphone.

Champs de lave, phosphorescence des mousses, rivières noires s’écoulant de glaciers d’un blanc scintillant.

Et puis : Jokulsarlon.

Devant tant de splendeur, il me fallait écouter Bjork.

Sinon, quand le faire ?

Le soir, les copines m’ont offert mon cadeau d’anniversaire.

La veille, nous étions allées faire un brin de shopping à Vik, la seule ville prononcable du pays.

J’ai acheté un petit souvenir pour mes soeurs et puis j’en ai eu marre et je suis sortie sur le parking.

Poussin-Masqué m’a rejointe, un livre à la main. Le livre que j’aimais bien dans le magasin.

Je me suis ecriée «Oh ! Tu as acheté ce livre là ?!». «Non, me répond-elle, c’est à Laurence. Elle m’a demandé de lui tenir». Et puis nous avons parlé de la pluie et du beau temps.

Enfin, surtout de la pluie.

Puis Poussin-Masqué s’inquiète.

«Je me demande si elle l’a payé, en fait».

Je vous le donne en mille : Laurence ne l’avait PAS payé.

Et il s’agissait de MON cadeau.

Offert par mes amies cleptomanes.

2 commentaires sur “Jour 8. Jokulsarlon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.