As du volant

Le jour où ma voiture a subi une petite intervention chirurgicale

Cet article fait suite à celui-ci

Tel « L’homme qu tombe à pic », Père est arrivé avec sa clé à molette.

Comme il devait se coucher sous la voiture mais qu’il pleuvait toujours à seaux, il m’a demandé si je pouvais lui trouver une vieille couverture.

Je lui ai donné celle de Happy-le-chien. Seulement, Happy-le-chien se demandait pourquoi je prêtais sa si importante loque en charpie couverture. Donc, il est venu inspecter.

Le tableau était le suivant : Belle-Maman et moi, nous nous tenions bien à l’abri sous un grand parapluie et (telles des ouvriers communaux) nous observions Père qui s’était glissé sous la voiture et qui ne pouvait pas empêcher Happy-le-chien de lui lécher la figure.

De temps en temps, il disait : « Ciseaux » ou « Scalpel » en faisant ressortir sa main de sous la Queen. Nous lui tendions alors les bouts de ficelle dont il avait besoin pour rattacher les pièces qui s’étaient échappées de là-dessous.

Quand il a eu terminé, il s’est relevé tant bien que mal. Courbaturé et trempé par la pluie, il a déclaré : « Et dire que je pensais avoir un jour la paix« .

J’ai eu la vague impression que cette phrase s’adressait à moi et concernait toutes les situation abracadabrantes dans lesquelles j’ai dû le plonger depuis le jour de ma naissance.

Mais je n’en suis pas certaine.

Laisser un commentaire