métier de bibliothécaire

Reconversion

Au château, nous avons nos habitudes. Qui sont peu à peu devenues des rituels immuables.

Parmi la foultitude d’obligations imposées par la communauté, je ne m’attarderai pour l’instant que sur celles qui régentent nos soirées dominicales.

Le dimanche, il est de coutume que nous nous installions devant l’émission « sept à huit » (étrangement diffusée de six à sept). Puis se présente à nous un choix cornélien : pizza à emporter ou frites dorées.

La semaine où fut diffusé un reportage sur les putes de luxe travaillant en Suisse, j’émis tout haut une idée devant mes colocataires.

img041 img042 img043

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.