Les abysses pour les nuls

Je me promenais avec Mère et tante Olympe le long d'une vaste plage andalouse. Le vent était tiède, les mouettes coassaient (c'est quoi le putain de cri d'une mouette ?) et nous nous tenions voûtées afin de rechercher sur le sable les petits trésors que la mer nous offrait : de jolis coquillages nacrés, des... Lire la suite →

Yves Lecoq

Que le chat fasse « Miaou » et que le chien fasse « Wouf wouf », je veux encore bien l'admettre. De tous temps, l'être humain a été tenté de retranscrire le cri des animaux qui l'entourent afin de pouvoir rendre au mieux des sons qui lui sont étrangers. Besoin permanent de synthétiser. Dans le même genre d'idée, le... Lire la suite →

Didier Bourdon

Hier soir, j'interrompis mon travail afin de sauver d'une mort certaine un bourdon qui s'était empêtré dans une toile d'araignée. Ce n'est pas spécialement que je ressente des élans dignes de Brigitte Bardot, mais Didier, sous l'emprise d'un stress pré-mortem bien légitime, émettait un bourdonnement qui agaçait mes tympans. Quand je le libérai du piège, il... Lire la suite →

Picpic le moustique

Ma sœur Mathilde est venue loger à la maison durant quelques jours. Comme je ne possède pas de chambre d’amis, elle dort avec moi. J’accédais lentement à cet état de détente divine qui précède l’endormissement (la petite sœur dormait enfin, l’appartement baignait dans un calme divin, même la rue s’était tue) quand un trop familier bourdonnement aigu se... Lire la suite →

Comment j’ai mis mon arrière-train dans un nid d’abeilles tueuses

En nous promenant matinalement avec Marielochka, nous avons eu une envie irrépressible de nourrir les canards là. Oui, là, à cet endroit exact où hélas ne flottait aucun canard mais où l’eau scintillait si joliment que le fait qu’il n’y ait pas de canards pour enfourner nos quignons de pain sec semblait accessoire. Nous posons... Lire la suite →

Comment j’ai rencontré Loupiotte le poisson pilote

Je me baignais dans les eaux turquoises et transparentes de la mer Egée, détendue comme on peut l’être en de pareilles circonstances, quand je sentis quelques chose me frôler (me brûler ?) le ventre. Je pensai aussitôt à cette algue urticante, celle qui avait marqué la cuisse de Catherine C. au fer rouge la veille,... Lire la suite →

Promenade équestre : quelques conseils

Parce que je sais que vous n'y tenez plus, mes p'tits poulets en sucre. Que le suspense a été à son paroxysme durant tout le week-end, qu'une seule question brûle vos lèvres et hante vos nuits : vous voulez TOUT savoir sur notre week-end équestre. Et bien rassurez-vous, je ne vous ferai pas languir plus... Lire la suite →

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :