Chats

Celle que je suis devenue

Cela s’est produit insidieusement. Un matin, je suis arrivée en retard au boulot parce que Kodak-le-chaton était tellement hallucinant de douceur que je ne parvenais plus à cesser de le caresser. Et puis les signes se sont accumulés, petit à petit. D’abord, j’ai pris l’habitude quand je pars de dire Lire la suite…

Par Nathaliochka, il y a