Sur la simplicité involontaire

Avec notre société de consommation, la simplicité volontaire a assurément de beaux jours devant elle.

quitter le système

Mais je sens qu’avec les problèmes techniques en série que je viens de me coltiner (et encore, j’ai oublié de vous dire que ma chasse d’eau coulait et que pour pouvoir la réparer j’ai dû suivre une formation accélérée en plomberie au Forem), je vais pouvoir lancer le concept de simplicité involontaire.

seul au monde

Comme pour chaque concept lié à ce début de siècle (Je suis HP, je suis vegan, j’ai un TDAH, je pratique la pleine conscience et je mange bio, le tout avec zéro déchet) il faut suivre quelques préceptes.

Ce sont ces préceptes que je m’applique à vous exposer aujourd’hui.

trait

Pour vivre dans la simplicité involontaire, il faut que plusieurs objets importants lâchent en un laps de temps assez court.

Frigo, chasse d’eau, voiture, ordinateur. Et dans la nouvelle voiture : éclat dans le pare-brise, phare avant, pneu avant,  : JE GAGNE HAUT LA MAIN, essayez toujours de me concurrencer.

cabane

Home sweet home

Etre trop pauvre pour pouvoir les remplacer au pied levé.

Si vous avez assez de fric pour vous payer simultanément un frigo, une voiture et un ordinateur, passez votre chemin, la simplicité involontaire ne signifie absolument rien pour vous.

Etre créatif.

Pour remplacer ma voiture, j’ai pris le bus. Cela peut paraître simple mais ça ne l’est pas forcément.

Mon frigo est devenu une planche de celui de ma sœur. Quant à mon congélateur, j’utilisais mon appui de fenêtre quand il gelait.

Mon ordinateur est celui de ma sœur aussi. Enfin, je veux dire l’inverse : j’utilise celui de Caro quand j’ai besoin d’utiliser un ordi.

Ce qui nous amène au point essentiel : Avoir une sœur qui prête ses affaires et qui vit à côté de chez vous. (La mienne remplit les deux critères).

Yo, frangine, je serai toujours là pour toi

Etre de nature »bonne pâte », ou, dit plus simplement « être détendu du bulbe ».

Si vous êtes du genre à piquer une crise de nerf dès que votre ordinateur est trop lent, cette expérience de vie n’est tout simplement pas faite pour vous. Elle épuiserait vos nerfs et, par extension, ceux de votre entourage.

stress-au-travail

J’emmerde la simplicité involontaire

6 commentaires sur “Sur la simplicité involontaire

Ajouter un commentaire

  1. Je suis prêt à signer le manifeste, mais il faudrait auparavant instaurer une sorte de plateforme de co-sistering, pour que les personnes ayant une ou plusieurs sœurs puissent les prêter à ceux et celles qui n’ont pas la chance d’en avoir. Sans ça on se prépare une simplicité à deux vitesses.

  2. C’est vrai qu’on ne vient pas tous au Monde avec les mêmes chances. Et je ne voudrais pas que mon concept creuse encore plus les inégalités. Ce n’est vraiment pas le but. Ayant personnellement trois sœurs, je suis prête à les prêter sur la plateforme d’échange (ça sonne pas un peu vieille maquerelle, ça ?). Comme elles adorent voyager, je suis certaine que le sud de la France leur conviendra (ou toute autre destination, d’ailleurs).

  3. J’approuve totalement la simplicité involontaire : chez moi j’ai une toilette sèche depuis la seconde panne du broyeur de la toilette traditionnelle. On est aussi resté six mois sans télévision et quand on en a récupéré une on s’est rendu compte qu’on avait perdu l’habitude de la regarder.

    Sinon moi j’ai une soeur mais à 65 km de chez moi, c’est moins pratique…

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :